M° Caroline Mecary dénonce une justice maltraitante par manque de moyens

Parent pauvre de l’institution, la justice familiale est massivement sous-dotée en juges, parquetiers, greffiers… Ce qui peut conduire à des drames. Caroline Mécary détaille ces failles systémiques.

L’avocate ne commente pas directement le dossier de Jade, dont elle n’a pas eu connaissance. Mais, forte de longues années de pratique de la justice familiale, elle décrit les éléments de contexte qui peuvent conduire les juges à rendre des décisions qui ne prennent pas en compte l’ensemble des éléments d’une affaire.

Lire la suite  ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.